Covid-19 : Comment LeMagIT a adapté ses pratiques éditoriales à la crise et aux besoins de l’audience IT

Avatar
Valéry Marchive

Editor-in-chief

La crise sanitaire encore en cours nous a conduits à ajuster notre organisation du travail, à l’assouplir, pour assurer le bien-être de nos équipes et garantir la continuité d’une information IT rigoureuse. Et toujours alignée sur les priorités IT de nos lecteurs.
La vague approchait. On pouvait le sentir à la lecture des témoignages venus d’Italie sur les réseaux sociaux, bien avant la mise en place du confinement en France. Mais jusque-là, l’activité restait encore largement normale. Et puis d’un coup, tout a basculé.
Les équipes du MagIT sont habituées à télétravailler. Cela fait même partie de son ADN depuis sa création en 2008. Mais cela ne signifie pas que tout le monde y est préparé de la même manière ni ne dispose des mêmes conditions, à domicile, pour y travailler dans la durée. Nous nous sommes toutefois adaptés pour maintenir notre engagement à fournir l’information fouillée et de qualité qui fait notre réputation.

Comme beaucoup, nous avons renforcé notre utilisation des outils de communication en ligne, ne serait-ce que pour faire un point hebdomadaire sur la situation et notre organisation. Mais aussi pour s’assurer que chacun prenait bien le temps de faire des pauses, de prendre quelques congés, même pour rester simplement chez soi.
Déconnecter, décompresser, sans partir nulle part, sans sortir de ce qui était partiellement devenu l’environnement de travail – ou l’était devenu un peu plus qu’avant, un peu trop peut-être – a pu parfois s’avérer difficile.
D’autant plus que les sollicitations extérieures, de constructeurs ou d’éditeurs, n’ont pas manqué de se multiplier à cette occasion : pour eux, il s’agissait de réussir à toucher leurs prospects alors même que les événements physiques étaient annulés les uns après les autres.

La conversion de ces événements et autres salons au « virtuel » a demandé aussi certains efforts d’adaptation. Tout d’un coup, la délocalisation associée n’est plus là ; la tentation est grande de suivre et « couvrir » l’événement tout en continuant d’assumer normalement l’édition. La recette idéale pour trop tirer sur la corde. Et il nous a clairement fallu faire preuve de vigilance, pour le bien de chacun.

Bien sûr, la mise en place du confinement a été fortement perceptible dans notre lectorat. Les deux premières semaines ont fait complètement sortir notre audience de ses schémas habituels, reflétant les changements en cours dans les habitudes de travail et d’organisation quotidienne de nos lecteurs.
Sans surprise, nous avons ressenti un vif intérêt pour les sujets liés au télétravail, entre connectivité réseau, administration des postes, vigilance face aux menaces opportunistes, ou encore fiabilité des services Cloud.
Nous l’avions anticipé pour essayer d’accompagner au mieux nos lecteurs dans leur bascule, dans leurs usages nouveaux et les difficultés associées. Mais nous ne sommes pas arrêtés là et avons continué de nous intéresser à ces sujets sous l’angle des expériences vécues en entreprises, afin d’apporter un coup de projecteur sur les approches s’étant avérées les plus vertueuses.

A quelques semaines de la rentrée, l’incertitude transparaît comme la plus grande des certitudes. Nous avons répondu présent pour couvrir certains événements et souhaitons de tout cœur que cela soit possible. Mais certains, des deux côtés de l’Atlantique, prévus pour septembre, sont déjà annulés ou annoncés comme virtualisés.
Une chose sûre pour la rédaction du MagIT : nous allons aborder la rentrée déterminés à accompagner nos lecteurs en ces moments troubles, en nous attachant, au mieux, de leur apporter une information alignée sur leurs besoins IT. Car à n’en pas douter, si les informaticiens seront certainement, comme l’ensemble des collaborateurs des entreprises utilisatrices, touchés par les répliques économiques à la crise sanitaire, ils savent également que l’IT fait partie des réponses les plus positives à la période trouble que nous traversons ensemble.

editorial content, it b2b, IT trends, LeMagIT