Le GDPR ne va pas vous tuer. Il vous rendra plus fort

David Castaneira
David Castaneira

Country Manager France

Le moment où il faudra disposer d’un plan clair et conforme concernant le règlement général sur la protection des données (GDPR) approche à grand pas. John Steinert, CMO de TechTarget, explique comment les spécialistes du marketing peuvent utiliser cette évolution du cadre légal régissant les données personnelles comme un catalyseur pour fournir un retour sur investissement marketing.

 

Billet adapté d’un article paru dans  Martech Today, le 13 décembre 2017

 

L’un des moteurs de la réussite des entreprises ou – plus individuellement – de la réussite de chaque responsable marketing est la capacité à toujours devoir faire mieux. Parfois cette dynamique créatrice est interne mais bien souvent elle est impulsée par un élément externe. Dans tous les cas ces processus d’amélioration sont toujours bénéfiques !

Au cours des 20 dernières années, beaucoup de ces défis se sont transformés en véritables opportunités dans nos organisations. Si vous pratiquez le marketing B2B en Europe aujourd’hui (mais – entre nous – ce sera partout le cas dans le futur), je suis confiant que le GDPR représente une opportunité pour vous aussi.

 

Profiter des catalyseurs

Les moments catalyseurs se définissent par l’accélération de changements tant interne qu’externe à l’entreprise et qui induisent un fort impact. Si ce dernier peut être négatif, positif ou les deux à la fois je m’attacherai essentiellement dans mon exposé aux points positifs.

A chaque fois que vous y avez été confrontés – que ce soit à l’échelle de votre fonction ou à celle de l’entreprise – vous avez tout fait pour positiver ces moments spécifiques et en tirer parti. Et en tant que spécialiste du marketing BtoB dans le secteur IT il y en a eu beaucoup : l’arrivée d’Internet, l’émergence du mode SaaS, certainement Y2K (le bug de l’an 2000), les lois Sarbanes-Oxley, le développement des approches sociales, les outils MarTech et d’autres encore. A chaque fois des moments qui se sont avérés fantastiques !

Avec ma casquette de CMO, je dirais que le dernier catalyseur est le GDPR imposé par l’Union européenne, dont une étape déterminante entrera en vigueur le 25 mai 2018. Si vous êtes un marketeur très orienté sur les données – comme c’est mon cas – vous voudrez en tirer avantage afin d’améliorer le travail de vos équipes et la performance de votre entreprise.

Bien qu’il soit plus évident – et peut-être plus « sûr » dans un premier temps – de se concentrer uniquement sur la mise en conformité, les entreprises et les individus qui tireront avantage de la situation sont celles et ceux qui voient et agissent sur les opportunités offertes par le GDPR. 

 

Notre « uber-catalyseur »: la révolution du marketing data-driven

Au cours des 10 dernières années, les principaux spécialistes du marketing B2B ont eu à conduire leurs activités en combinant de nouveaux canaux (numériques, sociaux, etc.), de nouvelles technologies d’automatisation (CRM et MAP) et de nouvelles «sources d’énergie». (nouveaux modèles de revenus, ainsi que de nouvelles sources d’information sur les marchés, de la part des clients et des prospects etc…). Une véritable transformation numérique à l’échelle du marketing.

Désormais nous en sommes (nous, les spécialistes du marketing) au point où la clé est dans les données. Ce moment déterminant où la maximisation du RoI marketing devient possible.

Ce n’est pas facile d’y arriver, mais je crois qu’au lieu de s’inquiéter du GDPR, on doit au contraire s’en servir pour aider nos équipes à mieux prendre conscience de l’importance et du potentiel d’amélioration dans l’utilisation des données.

En effet vous préparer à la mise en conformité GDPR vous pousse à affiner votre connaissance sur la manière dont sont générées vos données et aussi sur l’utilisation finale qui peut en être faite. En comprenant les tenants et aboutissants qui constituent vos données vous faites déjà un grand pas vers une utilisation plus performante.

 

Retrouvez la suite de cet article ici

 

Data privacy, GDPR

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.