Priorités IT 2018 : des infras flexibles et performantes ; la data au cœur du système

David Castaneira
David Castaneira

Country Manager France

Des budgets en hausse pour pratiquement les deux tiers des entreprises, une croissance des moyens dépassant même 10% pour plus d’une entreprise sur cinq : 2018 confirme la volonté des entreprises françaises de parier sur l’IT à la fois pour moderniser leurs infrastructures mais également pour profiter au maximum du potentiel lié au numérique et à l’exploitation des données disponibles.

Ces tendances nous sont données par notre étude annuelle Priorités IT qui repose sur l’enquête menée auprès des dizaines de milliers de membres actifs français du réseau TechTarget. Et que nous disent les décideurs IT interrogés sur leurs projets 2018 ?

 

D’abord que les infrastructures sont toujours au cœur de leur réflexion : pour adresser les nouveaux besoins exprimés par les métiers et la direction générale de l’entreprise il convient de s’appuyer sur une infra moderne, optimisée, puissante et agile à la fois. Ensuite, côté projet liés à la transformation digitale des métiers de l’entreprise GDPR, mise en conformité, Big Data et analytique seront les piliers des projets IT des entreprises françaises en 2018.

 

Adaptabilité et performance des infrastructures

Concernant le datacenter donc deux objectifs taraudent les DSI : performance et adaptabilité des infrastructures. Pour piloter il faut donc un thermomètre. C’est le rôle du monitoring Système qui arrive en tête des investissements à venir en 2018 au niveau du datacenter avec des projets dans près de 40% des entreprises. Derrière, tout proche, les projets de gestion de système, de provisioning et d’Automatisation seront également nombreux. Il s’agit pour la DSI de s’assurer que les systèmes sont bien en ligne avec les politiques mise en œuvre : c’est une question d’hygiène et de conformité !

Un datacenter bien géré donc pour une informatique en pleine accélération. Mais également une infrastructure adaptée. En 2018 cela signifie : Virtualisation, Virtualisation et Virtualisation ! Clé fondamentale d’un IT moderne la virtualisation a donc toujours autant la côte. Côté serveur bien-sûr, mais également via les containers, l’hyperconvergence ou bien au niveau du réseau. Ces investissements dans la virtualisation seront associés à un usage croissant des approches Software Defined.

Qui dit infrastructure dit également stockage. Trois tendances domineront 2018 : le stockage cloud public ; le stockage à des fins d’Analytics Big Data et le stockage Scale Out NAS, avec des investissements prévus dans près d’une entreprise sur cinq

 

Rationalisation des investissements dans les applications

Dans les entreprises, le déploiement d’applications est à la croisée des chemins. Clé dans la transformation numérique côté usage on en attend surtout un changement du modèle économique de l’IT. Les projets seront donc nombreux mais plus de la moitié des entreprises – un record – prévoit une réduction de leur budget logiciel.

Faire plus avec moins en matière d’applications passe donc par de nouvelles pratiques d’achats et des choix de plus en plus portés sur le mode SaaS (Plus de 30% des déploiements).

En termes de segment le CRM est la priorité et ce quelle que soit la manière dont il est déployé. Derrière on retrouve de manière plus classique les ERP puis les outils collaboratifs.

Du côté du cloud on retrouve les mêmes tendances à ceci près que les ERP sont dépassés par les outils collaboratifs. Si de nombreux acteurs se positionnent désormais sur un ERP en mode SaaS les entreprises ne semblent pas encore prête à passer le pas pour la plupart. Sur la dizaine de segments proposés ceux qui sont le plus intégrés dans une logique d’ERP sont aussi ceux pour lesquels il y a le moins de projets cloud déclarés.

 

L’eldorado des datas

La data s’impose un peu plus comme le cœur du système dans les prévisions d’investissement des DSI en 2018. Avec 35% des entreprises en faisant leur objectif majeur, le Big Data et les logiciel Analytics sont en tête des initiatives qui seront déployées, devant… les initiatives qui concernent GDPR, la protection et l’utilisation des données.

Premier indicateur concernant les données : celui concernant leur volume. Au centre de la transformation numérique, le volume de datas d’entreprises ne devrait pas décroitre loin de là ! Pour preuve les velléités d’investissement dans des initiatives qui toutes sont génératrices de datas : Social ; CRM ; mobilité et enfin l’IoT.

Autres segments clés qui seront concernés par cette préoccupation forte pour les initiatives autour de la data : la sécurité et le réseau. L’analytics dans la sécurité s’impose de plus en plus. Les datas réseaux sont la clé de son automatisation.

Enfin, l’investissement dans les datas portera en priorité sur les outils logiciels qui leurs sont très directement dédiés. Après plusieurs années où les éléments de structuration des données (SGBD, plateforme d’intégration…) tenaient le haut du pavé les projets prioritaires seront cette fois plus tourné vers l’utilisation. Avec en priorité des projets sur les outils : de gouvernance et la qualité de données (25% des entreprises) ; de management du Big Data (21% des entreprises) ; décisionnels et Analytics (20% des entreprises).

 

Le RGDP impacte les investissements Sécurité

La mise en application du règlement général de protection des données (RGPD) est proche, et cela se sent. De fait, la principale priorité, en termes de projets de sécurité IT pour 2018, vise au contrôle et à la traçabilité, avec la gestion des identités et des accès (IAM), mentionnée par 67 % des professionnels sondés. Le chiffrement arrive en seconde position, devant le déploiement de solutions analytiques de sécurité mentionné ci-dessus.

La gestion des vulnérabilités, vedette des projets de 2017, est ainsi reléguée au second rang, mentionnée par 41 % des sondés. Mais la formation des utilisateurs, à la troisième place l’an passé, n’est pas oubliée. Dans la catégorie « initiatives de sécurité additionnelles », elle arrive en première place, suivie du renseignement sur les menaces. Viennent ensuite la sécurité en mobilité et l’orchestration et l’automatisation de la sécurité.

 

Si vous souhaitez en savoir plus sur les Priorités IT 2018 des décideurs IT n’hésitez pas à nous contacter ! Nous pouvons même vous rendre visite pour une présentation et une analyse détaillée de ces résultats. Outre les tendances sur les investissements ils permettent d’affiner les angles d’attaque de vos prospects, au plus près de leur préoccupation technologique à court-moyen termes.

IT investment, IT priorities, purchase intent

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.